Le guide alimentaire brésilien

Il y a quelques mois, un petit séisme nutritionnel se faisait sentir de l’autre coté de la planète. Le Brésil, voyant un nombre croissant de sa population dramatiquement être surpoids et obésité, décidait de “réfléchir” à un nouveau guide alimentaire.

Au canada, il n'y a pas de "pyramide" mais bien un "arc-en-ciel" nutritionnel. Il n'a pas été révisé depuis 2007...
Au canada, il n’y a pas de « pyramide » mais bien un « arc-en-ciel » nutritionnel. Il n’a pas été révisé depuis 2007…
Mais voilà, au lieu de nous sortir une autre
“pyramide” – “bateau” – “arc-en-ciel” nutritionnel,
pour classer les aliments, au lieu de nous dire “quoi” manger,

ce guide alimentaire s’est orienté vers le “comment” manger.

Enfin, la dimension suivante était franchie.
La manière de manger, joue tout autant que les sommes des nutriments dans l’assiette.
Il faut avouer que les les “pyramides alimentaires” sont critiquées de toutes parts (Canada, USA ou Europe),
car “dépassées” et “non-précises”.
En effet, dans nos pyramides nationales
(oui oui, les “pyramides” sont différentes d’un pays à l’autre,
raison pour lesquels vous en trouvez de nombreuses variantes sur le net) :
  • Le jus de fruit se retrouve avec les fruits frais,
  • Le pain blanc se retrouve avec les légumineuses,
  • La saucisse de porc se retrouve dans la même catégorie que l’escalope de veau ou de poulet.
  • Toutes les huiles sont équivalentes
  • Les noix ou amandes et le beurre ne sont pas “différents” dans ces pyramides.
  • Le soupçon de liens “secrets” entre créateurs de pyramides alimentaires et les entreprises agro-alimentaires, pour conserver dans l’alimentation “santé” des aliments qui méritent la poubelle. (excès de sucres et graisses ajoutés principalement).

 

Alors, que raconte ce guide alimentaire brésilien?

Hé bien, il raconte des “évidences”, mais auxquelles on prête fort peu d’importance.
Des conseils entendus mille fois, mais jamais appliqués, car leur pertinence n’est pas encore bien comprise dans nos habitudes de vie.
Ce sont de “bonnes habitudes saines”, ce guide ne parle nullement d’une alimentation dans le but de perdre du poids.
(bien qu’il y a fort à parier qu’en suivant ces bonnes résolutions, votre poids reviendra dans la normale).
Le guide se résume en 10 points.
  1. Faites des aliments frais ou minimalement transformés la base de votre alimentation.
  2. N’utilisez gras, sel et sucre qu’en toutes petites quantités, quand vous cuisinez ou assaisonnez.
  3. Limitez la consommation d’aliments transformés, comme le fromage, le pain et les fruits conservés dans le sirop.
  4. Évitez la consommation de produits ultratransformés, comme les boissons gazeuses, les céréales sucrées et les nouilles instantanées.
  5. Mangez à des heures régulières, sans faire autre chose en même temps, en bonne compagnie le plus souvent possible.
  6. Achetez vos aliments dans des endroits qui offrent une grande variété d’aliments peu transformés (supermarchés, marchés publics) ou directement chez les producteurs.
  7. Développez, pratiquez et partagez vos compétences culinaires.
  8. Prévoyez du temps pour faire les courses et la cuisine, planifiez les repas et partagez la responsabilité des repas avec les autres membres de votre famille.
  9. Choisissez les restaurants qui servent des plats cuisinés sur place. Évitez les chaînes de restauration rapide.
  10. Méfiez-vous des publicités et du marketing.
Alors, qu’en pensez-vous?
Pas d’aliments dans le nouveau guide alimentaire Brésilien,
juste 10 petits points … 10 règles de vie… assez simples finalement.
Mais vous, combien de points respectez-vous?