Hémochromatose

Typiquement masculine, génétique et héréditaire, l’hémochromatose consiste en une anomalie dans l’élimination du fer.
L’hémocromatose n’est pas rare. (1 / 300personnes) C’est la première maladie génétique en france.

Un petit mot pour comprendre

L’hémochromatose touche typiquement les hommes (75%), diagnostiqués souvent après 35ans.

Souvent ignorée dans les premières étapes, puisque les symptômes sont « non spécifiques » :

Fatigue, douleurs articulaires, amaigrissement, perte de libido, …

Le foie étant atteint, le teint peut devenir jaune, apparition d’un diabète, …

C’est le mécanisme de l’élimination du fer qui ne fonctionne pas bien, et le fer s’accumule dans le sang.

Lors d’une crise, ou lorsque la maladie est découverte (par prise de sang), le traitement simple consiste à faire des « saignées » : votre médecin va vous retirer du sang régulièrement, pour retirer le fer de votre organisme.

Par la suite, une alimentation « spécifique » est conseillée : en voici les bases.

 

PS : Aucune alimentation saine ne permet d’éviter les saignées, ou d’en réduire le nombre.

Ce sont des « habitudes » saines à prendre, lorsque la maladie est sous contrôle, pour éviter que le taux de fer ne remonte trop vite.

Il est impératif, dès la pose du diagnostique, de suivre les conseils médicaux.

 

 

La saignée, identique à une simple prise de sang, est le traitement simple et efficace de l'hémocromatose.
La saignée, identique à une simple prise de sang, est le traitement simple et efficace de l’hémocromatose.

Exigences du régime 

  • Limiter les apports en fer absorbable (appelé aussi fer ‘héminique »)
  • Limiter les aliments qui augmentent l’absorption.
  • Opter régulièrement pour les aliments qui empêchent l’absorption du fer.
  • Limiter l’alcool : pour soulager le foie. surtout au début, le foie étant souvent en souffrance.

 

Sources de protéines à limiter sans supprimer (riches en fer absorbable)

 

Viandes rouges et noires :      Bœuf, cheval, mouton, agneau, gibier et charcuterie dérivée.

 Abats :                                      Rillettes, tripes, andouillettes, pâté, foie, cervelle, …

Poissons :                                 A limiter. Maximum 2x par semaine.

Fruits de mer et mollusques : Crevettes, moules, coquillages, scampis, …

 

Agents favorisant l’absorption du Fer (à limiter, ou à manger en dehors des repas) : 

 

Vitamine C :            Agrumes et complément de vitamines.

Fructose :               Sucre des fruits. Edulcorant autorisé.

Acide lactique :      Yaourts.

 

Agents empêchant l’absorption du Fer (à favoriser) :

Tanins :        Café, thé et vin.

Phytates :    Légumes verts, légumineuses, graines oléagineuses, céréales complètes, pain non levé (Pita)

Oxalates :    Rhubarbe, épinard, cacao, thé.

 

Sources de protéines qui n’ont pas d’influence (autorisées donc) : 

Viande blanche :                             Volaille, veau, lapin.

Le porc :                                          Il est autorisé (mais fort gras, à éviter si vous avez une stéatose).

Les produits laitiers :                     Lait, fromages (tous), fromage blanc également. Les produits « Allégés » sont autorisés.