Redémarrer son plan alimentaire

Après les fêtes, après les vacances, après un week-end « chargé » ou simplement en « reprise en main ». Voici les premières étapes clés…

La reprise en main est un moment important. Il faut « resserrer la vis », sans pour autant s’affamer.

Si vous n’êtes pas en suivi, avec un plan très minime (ou un jeûne, ou une journée HyperProtéinée), vous risqueriez de craquer au bout de 3jours.
Et si vous êtes encadré par un professionnel de santé, il se peut que votre rendez-vous n’arrive que dans 10jours. C’est un peu tard pour redémarrer.

Que faire alors pour redémarrer « tout seul, tout de suite »?

Qualité de vie
Qualité de vie

1* On affronte son poids. On se pèse.
On prend son courage à deux main, comme un grand, et on passe sur la balance.
Le matin, à jeun, en petite tenue, après être passé aux toilettes.
Loin d’être une démarche anodine, Le fait de se peser est le moment ZERO pour la reprise en main.
Tant que l’on ne connait pas son poids, on a du mal à être strict, on picore encore un peu, on mange les restes, on rêve d’une balance gentille, et surtout : On envisage de post-poser les efforts.
(le typique « tant pis, je commencerai demain » qui nous tient au corps durant des jours)

2* On se met en mode positif
On part sur l’idée, du « vite pris, vite perdu » : si on s’y met tout de suite, tout l’excès de poids disparait dans les 10jours. Haut les coeurs, pas de regret, que des projets.

3* Concrètement et en pratique.

La plupart du temps, je conseille de remettre en place les quatre piliers, dès le premier jour.
Même si le moral, l’énergie n’est pas au top, ou si la famille veut encore faire des extras, les 3 premiers piliers peuvent (doivent) être respectés.

Pilier A : De l’eau.
Au moins un litre et demi d’eau, plate ou pétillante. Idéalement, le litre et demi doit être bu avant 16h.

Pilier B : Couper la faim.
Boire un liquide (350ml) 15-25minutes avant les repas, pour couper la faim, et donc réduire les portions. On ressort la soupe, les jus de légumes, ou simplement l’eau.

Pilier C : Les collations.
On évite les jeûnes (6heures sans manger), qui ne font qu’aggraver les sensations de privation et de faim. Coupez l’après-midi avec un fruit ou un produit laitier. Accompagnez avec une boisson chaude. Le tout au calme, assis, profitant d’un moment pour vous.

Pilier D : Hygiène de vie.
Reprendre un rythme adéquat, surtout si l’on suit une période de vacance
(fin d’année, fin d’été, retour de voyage).

* Dormir assez. Entre 6 et 9h par nuit.
* Si vous êtes épuisé, allez dormir un peu plus tôt, 2 soirs d’affilés (on ne récupère qu’à la seconde nuit)
* Essayer de manger plus tôt le soir (avant 20h), ou au moins 3 heures avant d’aller dormir.

Chaque petit effort compte
Chaque petit effort compte

* Sortez vous aérer, marcher, au moins une heure par jour si vous êtes en congé.
* Supprimez l’alcool, totalement, immédiatement. Ca pourrait sembler difficile, surtout si vous avez consommé de l’alcool tous les jours, durant + de 5 jours. Mais l’arrêt total vous apportera tout de suite une qualité de digestion, un meilleur sommeil, un dynamisme et surtout, la sensation agréable de « dégonfler » dès le troisième jour.

Super méga important sinon ça marche pas :
se féliciter chaque jour, de chaque pilier réussi. Chaque petit pas compte, chaque encouragement et félicitation aussi.

LE SUPER DEMARRAGE

Il y a un degré supplémentaire possible, dans la « reprise en main », mais cela dépend de votre état d’esprit, et de votre motivation.
Si vous vous sentez d’attaque, avec un entourage qui vous le permet, voici quelques règles supplémentaires…

* Pas de viande hachée, du tout.
* Pas de plat de pâtes.
* Pas de fromage en tranche ou rapé (même allégé).
* Pas de plat en sauce, crème ou autre.
* Pas de cuisson à l’alcool.
* Pas de fruits à la place des légumes aux repas principaux (pas de compote).
* Pas de matière grasse de cuisson ou d’assaisonnement.

Attention : Comptez maximum 15jours de règles « strictes » avant d’élargir le plan, afin de ne pas vous frustrer

Pesez-vous après 7 jours. Notez vos poids.

QUAND SE PESER, et pourquoi…

Attention : toujours noter quelque part les poids de la balance, évitez de « retenir le poids en mémoire », cela joue des tours.

Deux choix pour la pesée
toujours à jeun, le matin, en petite tenue, après être passé aux toilettes.

* Pesée les mercredis
Le mercredi matin, c’est le poids le plus neutre (loin du week-end). C’est un bon poids de comparaison.

* Pesée les lundis et vendredis.
Ce sont les deux extrêmes (prise du week-end / perte la semaine).

Sous forme des 2 colonnes, les lundis seront toujours comparés aux lundis précédents, les vendredis avec les vendredis.

Les lundis seront toujours plus hauts que les vendredis.
C’est normal. C’est l’évolution qui compte.

Avec des analyses du type : j’ai pris 300g ce week-end, mais par rapport à lundi passé, je suis plus bas
=> c’est bon, je perds du poids

Courage à tous pour cette reprise en main.

Un dernier mot,
pour celles et ceux qui pensent souffrir de compulsions sucrées : un article ici