• Delphine Kestemont

Un diététicien n’est pas un autre

Un bout de papier ne signifie pas que nous sommes tous des petits pions identiques. « Pourquoi tous les diététiciens ne fonctionnent pas de la même façon et ne conseillent pas les mêmes choses ? »

Tout d’abord, mettons les choses en place, voulez-vous ?

Lorsque vous allez voir un médecin / spécialiste / coiffeur / boucher / boulanger, et qu’il ne vous satisfait pas, vous allez « prendre un deuxième avis », c’est normal. …

Une autre approche, un autre contact, un autre point de vue., … Le diplôme a de l’importance, l’expérience aussi. L’humain aussi. Lorsque vous allez voir un diététicien, et qu’il vous prescrit un plan qui ne vous convient pas, vous décidez (la majorité décide) que « Les diététiciens, ça ne marche pas ».

Sommes-nous tous pareils ? Même approche, même passif, même expérience ? Certainement pas… Voici pourquoi : Tout d’abord : « Ode au diplôme de diététicien »

(Oui, c'est un beau diplôme) Un diététicien est un professionnel de santé dont l’essentiel de sa formation est consacré à l’alimentation du patient MALADE.

(Considérez, dans ce cas-ci, que l’excès de poids/obésité n’est pas une maladie). 3 années d’études et de stages pour être à même de nourrir idéalement quelqu’un qui :


  • Est Leucémique

  • A subit une greffe

  • A la mucoviscidose

  • Souffre de Parkinson

  • N’a plus d’estomac

  • Dont l’intestin se réduit à 50cm (et non 10m) en raison d’un cancer / accident de voiture

  • A été opéré de la mâchoire ou qui n'a plus de langue


Un diététicien sait comment nourrir :


  • Un prématuré

  • Une mamie dénutrie, comprendre : très maigre

  • Un insuffisant rénal grave

  • Un diabétique sévère

  • Une œsophagite

  • Ou n’importe quel patient Cancéreux …


Tout ça, oui !


Nous ne sommes pas des charlatans, ou des pseudo-spécialistes.

Nous sommes des professionnels de santé, compétents et formés.

Mais voilà, en ce qui concerne la "perte de poids".... 🙄

Une fois diplômé, bon nombre d’entre-nous choisissent d’exercer en Libéral (en consultation externe) et se concentrent donc sur la perte de poids (99,9% de la consultation en libéral). Chez certains, c’est un bonheur et un vrai choix de vie. Chez d’autres, c’est la partie « nécessaire » car on préfèrerait ne travailler qu'avec des sportifs (mais ça ne remplit pas suffisamment une consultation) Chez d’autres encore, on cherchera toujours une pathologie à son patient (allergie Gluten, œuf, intolérance, lactose, …) car la perte de poids « simple », on n’aime pas ça. Alors, pourquoi sommes-nous tous différents dans nos conseils en perte de poids ? Vous savez combien d’heures ont été consacrées à la perte de poids lors de la formation de diététicien?

Vous allez rire…. 4heures (Oui oui, 4heures… sur 3ans…)

Et encore, on a simplement passé en revue tous les régimes existants (Soupe, hyper-protéiné, mayo, Atkins, Dukan, Chrono, Micro, ...). Alors, un diététicien en libéral, en perte de poids, que va-t-il faire ?


Il va suivre ses idées à lui, ses croyances, ses logiques, sa propre expérience, ses connaissances en cuisine, son passé de poids, ... et concevoir ses plans alimentaires.

Un diététicien en libéral, c’est d’abord un humain (approche, point de vue, positionnement, tolérance, patience, encadrement, soutien, motivation, aspect psychologique) avant d’être un diplôme. Et dans ce monde de diététiciens, il y a de tout : du bon … et du mauvais.


  • Il y a les persévérants, ceux qui se basent sur leurs acquis scientifiques, les équilibres, le fonctionnement humain, ceux qui résistent aux marchands de poudres qui nous démarchent pour « prescrire leurs produits »


  • Il y a ceux qui sont prêt à suivre les modes (sans gluten, sans féculents, médications, aberrations, paléo, graines magiques …)


Il y a les super-motivés, et ceux qui n’y croient plus ... Et là ou j’en ai marre …

… c’est lorsque j’entends / je réalise que certains ne sont franchement plus des professionnels de santé dans leur tête.


  • Il y a ceux qui ne comprennent pas ce qu’ils font, et qui sont persuadés qu’il faut de la « magie » pour perdre du poids


  • Ceux qui n’expliquent rien (ou alors disent des idioties dans un langage très compliqué) pour « garder le patient ignorant »


  • Ceux qui pensent que leurs patients mentent, et qu’ils n’ont rien à se reprocher / à remettre en question


  • Ceux qui vous prescrivent un plan « flocons d’avoine / avocats » à tous vos repas


  • Ceux qui vous disent « Vous n’y arriverez jamais, c’est impossible, arrêtez de rêver ! »


  • Ceux qui se focalisent sur votre « pathologie » (Crohn, diabète, hypertension…) et qui oublient votre souhait de perdre du poids


  • Ceux qui sont « spécialisés enfants » mais qui finissent par proposer des plans « biscuits-compote-viande hachée »


  • Ceux qui, pour unique motivation, répètent en boucle : « Faut serrer les dents » ou « Faut savoir ce qu’on veut ! »


  • Ceux qui se moquent de votre budget, de votre vie de famille, de votre vie sociale


  • Ceux qui vous disent « je ne peux rien faire pour vous, vous ne perdrez jamais »


  • Ceux qui vous glissent la carte d’un médecin By-pass ou Sleeve…


  • Ceux qui ressemblent à des charlatans avec diplôme.


Alors, si vous m’avez lu jusqu’ici, je ne vous demande qu’une chose :

Si un diététicien n’a pas été à la hauteur, s’il vous plait, prenez un « second avis » …

Un diététicien n’est pas un autre
Un diététicien n’est pas un autre